Color Me Rad Québec: mon avis sur la course

Color Me Rad avis

Aujourd’hui, j’ai participé à la Color Me Rad de Québec qui avait lieu au Village Vacances Valcartier. C’est la première fois que je participais à cette course et voici donc mon retour d’expérience.

Course

La course en tant que telle n’est pas exceptionnelle d’un point de vue sportif. Pour commencer, il n’y pas de chronométrage, ensuite, les différentes vagues sont vraiment grandes et comme il y a des coureurs et des marcheurs, vous risquez soit d’accélérer pour dépasser soit de vous arrêter et marcher. De toute façon, le temps n’est pas vraiment le plus important dans cette course. Vous aurez surtout envie d’être plein de couleurs, de faire des arrêts photos et de vous amusez avec vos amis 😉

Le parcours fait un peu plus de 4km et est accessible à tout le monde. D’ailleurs plusieurs coureurs étaient venus avec des poussettes. Beaucoup de tournants, de chemins qui se recoupent etc. (pas trop mon truc, mais, c’est une question de gout)

avis color me rad

Ambiance

Vous l’aurez compris, c’est bien là le point fort de cette course : l’ambiance. L’ambiance pendant la course : beaucoup de monde, vous vous faites asperger de poudre colorée ainsi que de peinture gluante mais surtout l’ambiance d’après course. En effet, à la fin de la course, vous risquez d’être un peu déçu de l’état de votre coloration qui ne sera pas très avancé (sauf si vous roulez dans la poudre dans les points de couler). Pour pallier à cela, direction la scène où vous serez aspergé à plusieurs reprises pour peaufiner votre « coloration ».

Autre

Le seul truc plate de cette course, c’est le chemin pour s’y rendre : 1h30 pour un trajet qui en prend 30 minutes en temps normal. Partez donc de bonne heure. Nous preniez la vague de 10:15, nous pensions être là 1h d’avance pour finalement arriver à 10:20 et prendre la vague de 10:30 qui était la dernière (ouf). Espérons que l’organisation règle ce problème en ajoutant pus de vagues ou d’une autre façon car apparement cela posait déjà problème l’an dernier.

Bien qu’il était conseillé de s’habiller en blanc, j’ai préféré utiliser le t-shirt officiel (vous recevrez aussi des chaussettes aux couleurs de la course) qui est gris. Grave erreur ! C’est vraiment mieux si vous avez un t-shirt blanc, les couleurs ressortiront davantage.

Au niveau des couleurs, j’avais un peu peur qu’elles ne partent pas bien des habits et des cheveux, mais, aucun problème à ce niveau-là 😉

Bref, je pense que je vais y retourner l’année prochaine mais toujours dans l’optique de m’y amuser plus que de réaliser un bon temps. 

Faut-il courir lorsqu’on est malade ?

courir malade

Bonjour,

aujourd’hui, un petit sujet qui touche tout le monde et qui tente de répondre à la question suivante : faut-il courir lorsqu’on est malade ?

courir malade

Pour commencer, cet article n’a rien de médical, mais est une opinion personnelle 😉

Que ce soit en hiver, au printemps où les températures sont changeantes ou même l’été (merci la clim), nous avons tous été confronté aux rhumes, grippes et autres maladies.

Pas toujours évident d’aller s’entrainer dans ces conditions. Alors faut-il le faire oui ou non ?

Pour résumer ce qui suit, je dirai que ça dépend surtout de l’ampleur des dégâts.

Durant l’hiver, j’au trainé un rhume pendant plusieurs semaines, période durant laquelle je ne me suis pas entrainée. Avec le recul, je pense que j’aurai pu prendre sur moi et recommencer l’entrainement plus rapidement.

Si pendant plusieurs jours, je ne pouvais vraiment pas pu m’entrainer car j’avais de la fièvre et éternuais vraiment tout le temps , une fois cette phase intense passée, j’aurai pu retourner m’entrainer et je pense que ça aurait même accélérer la guérison.

Récemment, j’ai pris un coup de froid (quand on passe de 28 degrés à 16 degrés en un jour) accompagné des symptômes d’une « gripette » mais c’est fois-ci, j’ai décidé de continuer l’entrainement.

D’après moi, vous ne devriez pas aller courir si :

– Vous souffrez d’un mal de tête très intense

– Vous avez de la fièvre

– Vous ressentez des frissons

– Vous souffrez de maux de ventre

– Vous êtes sujet à une grande fatigue

– Vous souffrez d’un mal de gorge intense (douleur, ganglions)

– Vous avez la nausée

Vous devriez tout de même aller courir si :

– Votre nez est bouché

– Votre nez coule (pas trop quand même)

– Vous avez un peu mal à la gorge

Si vous courez en soirée, je vous suggère de terminer par une bonne douche/bain et de boire une tisane (le thé « à la rescousse de maman » est très efficace si vous souhaitez vous endormir rapidement) avant de vous mettre au lit tôt pour récupérer plus vite.

Bon rétablissement et bon entrainement.

Participer à des courses : des objectifs qui aident à garder la motivation !

color me rad Québec

Plus je m’entraine à courir, plus je m’en rends compte, la course à pied est avant tout une affaire de mental et de motivation et il n’est pas toujours évident de garder cette motivation et d’entretenir le mental.

Un très bon moyen de se motiver : s’inscrire à des courses tout simplement. En effet, celles-ci vous permettent de vous fixer des objectifs mais surtout des échéances et de vous entrainer pour y arriver. Grâce à cela, votre entrainement devient concret, vous savez pourquoi vous allez courir. Je sais de quoi je parle, j’ai beaucoup de mal à me motiver pour aller courir car à la base, je n’aimais pas (c’est en train de changer heureusement) ça et la motivation me faisait souvent défaut.

Cette année, je vais essayer de participer au moins à une course par mois.

D’ailleurs, si vous voulez une autre astuce de quelqu’un qui n’aimait pas courir naguère : faites des courses à obstacles ! L’an dernier, j’ai participé à deux courses à obstacles et j’ai beaucoup aimé mon expérience, je compte d’ailleurs bien en refaire cette année (je vous en reparle prochainement). Vous vous demandez pourquoi ? Simplement car vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer. Dès que l’ennui se fait sentir un obstacle apparait. L’obstacle en question vous permet de faire travailler d’autres muscles de reposer un peu vos jambes (enfin pas toujours) mais surtout de penser à autre chose.

Quoi qu’il en soit qu’il s’agisse d’une course classique ou à obstacles, c’est toujours une bonne chose de vous inscrire.

Pour ma part, je partagerai avec vous, les courses auxquelles je participe via une page « courses à venir » , vous pouvez y accéder via l’onglet calendrier.

courses à venir

Une fois la course effectuée, je vous proposerai un petit compte rendu sur la course en tant que tel et sur mes performances durant celle-ci.

Mois de mai : bilan et objectifs.

objectifs de course mai

Comme vous le savez, au Canada et plus précisément au Québec où je réside, l’hiver est très long. En effet, les dernières neiges sont tombées en avril. Pas facile d’aller s’entrainer dehors dans ses conditions, surtout en plein hiver par -30 ! Je connais des personnes que j’admire beaucoup qui ont le courage de le faire, mais, ce n’est pas mon cas…

objectifs de course mai

J’ai donc commencé à m’entrainer en janvier sur un tapis de course. La régularité n’était pas vraiment au rendez-vous, mais, depuis que je ressors courir à l’éxtérieur (oui le printemps est enfin revenu 😉 ), je sens tout de même une petite amélioration. Pour le moment, je fais surtout des sorties de 5 km et je marche encore un peu. Niveau course, jusqu’à présent, j’ai fait une spartan race de 5 km en juin 2014 (6km dans les faits) au Massif de Charlevoix et Totale Bouette en Aout 2014. D’ailleurs si vous souhaitez faire une course à obstacle cette année, je vous recommande Totale Bouette car c’est vraiment fun et contrairement à Spartan Race, vous courez sur du plat (je ne dis pas du tout ça parce que mon chum a créé la course^^). Bref, pas de course « classique » l’année dernière.

En 2015, j’ai déjà participé à une course : Polar Hero, le 21 mars dernier à Québec. Une course à obstacle de 5 km. Je ne me trouvais pas très en forme, il faut dire que courir dans la neige rend la chose vraiment difficile mais j’étais satisfaite à mon arrivée et complètement épuisée. Nous avions été très chanceux car le temps était très clément. La neige était encore présente en abondance mais la température se rapprochait de 0 et le soleil était de la partie.

Mes objectifs du mois de mai :

– Courir 50 km au total (j’en ai déjà couru 10 pour le moment, plus que 40)

– Me lever plus tôt pour aller courir 5 km avant d’aller au travail !

– Terminer la course Color Me rad de 5 km le 16 mai . Color Me Rad n’est pas une course obstacles, mais une course « classique » qui se démarque par une ambiance partiuclière et le fait que les participants sont recouverts de poudre colorée. Pas vraiment le genre de course où l’on fait un chrono mais plutôt l’occasion de bouger en équipe dans une ambiance particulière 😉 (vous pouvez consulter mes prochaines courses en cliquant sur le logo du calendrier en haut à gauche)

–  Parvenir à courir 7 km d’affilée d’ici la fin du mois (donc prolonger mon parcours actuel de 2 km)

Ce sont des objectifs réalisables (on est loin du marathon encore ^^)  mais le challenge est assez grand que pour maintenir ma motivation.

 

Et vous quels sont vos objectif de mai ?