Reprendre l’entrainement après un demi-marathon

Reprendre

Fin octobre, je réalisais mon objectif de 2015 : terminer un demi-marathon. Même si ce n’est pas un marathon, c’est tout de même un sacré objectif qui était l’aboutissement de plusieurs semaines d’entrainement. Même si un objectif encore plus important m’attend pour l’an prochain, le fait d’être parvenue à atteindre cet objectif me procure une sentiment un peu étrange. D’un côté, je suis hyper contente d’y être arrivée mais maintenant, c’est fait ! Je me sens donc orpheline d’objectif à court terme. De plus, j’ai déjà entendu parler de nombreuses personnes qui ont complété un demi-marathon et qui ont arrêté la course à pied peu de temps après, j’espère vraiment ne pas faire ça. Bref, cet billet est consacré à « comment reprendre son entrainement après un demi-marathon ».

Aussi étonnant que ça puisse paraitre, la première chose à faire est de résister à l’envie de courir. Less jours qui ont suivi la course étaient vraiment bizarres, j’étais courbaturée de partout et pourtant, je n’avais qu’une envie : retourner courir. J’ai tout de même attendu une semaine avant de recommencer. La règle de Foster suggère d’attendre 13 à 21 jours pour récupérer d’un demi-marathon. Cela ne veut pas dire ne plus courir ou pratiquer d’activité sportive mais plutôt de lever le pied avant un nouveau cycle d’entrainement intensif. D’ailleurs, n’hésitez pas à varier un peu les plaisirs : natation, elliptique, vélo, c’est le moment d’essayer autre chose.

Reposez-vous. Tout de suite après la course, les effets de l’adrénaline se font sentir donc vous n’aurez pas envie de vous reposer. Ça viendra dans les heures qui suivent et les jours qui suivent. Pour ma part, je me suis bien reposée le jour-même par contre, j’aurai du rallonger mes nuits les jours qui suivent ce que je n’ai pas fait. Résultat, j’étais un peu raplapla les deux semaines suivantes. Si vous le pouvez, offrez-vous un massage, cela vous permettra de reprendre sur de bonnes bases et d’éliminer toutes les tensions et traumatismes subis par le corps pendant la course.

Préparez une stratégie de reprise avec un entrainement plus light pour commencer mais ayez déjà en tête votre prochain entrainement. Pour ma part, je vais recommencer à faire deux petites sorties par semaine et une plus longue les fins de semaine. Je vais également intégré une entrainement fractionné toutes les deux semaines pour commencer et une par semaine ensuite.

Inscrivez-vous à une autre course pour retrouver votre motivation. Au Québec, la saison de courses dehors s’achève avec l’arrivée de l’hiver (sauf pour les plus courageux dont je ne fais assurément pas partie 😉 ) et les courses se font rares. Heureusement, j’ai trouvé une course dont la thématique est celle du père Noel. Un petit 5km qui va me permettre de restée motivée. Après, je pourrais commencer à regarder pour les courses de 2016 (et ce ne sont pas les idées qui manquent). Si vous vivez dans un coin où l’hiver est moins rude, n’hésitez pas prendre part à une course officielle, c’est excellent pour la motivation. (N’hésitez pas à relire ce billet sur la motivation et les courses)

 

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>