Minimalism : a documentary about important things, mon avis

Récemment, j’ai rédigé un billet sur le minimalisme, dans celui-ci je mentionnais le documentaire Minimalism : a documentary about important things disponible actuellement sur Netflix (Netflix Canada) que j’avais beaucoup apprécié. Aujourd’hui, j’ai donc décidé de vous parler un peu plus de ce documentaire.

avis documentaire minimalist

 

Celui-ci commence sur des images de personnes qui se ruent dans les magasins lors de leur ouverture le jour du Black-Friday. On y voit des personnes qui se battent pour acheter certains objets. Par la suite les deux instigateurs du projet nous parlent de leur expérience personnelle : différente et très proche à la fois. Les deux étaient au sommet de leur carrière très jeune, mais étaient finalement très malheureux. Les deux surconsommaient. L’un d’eux,Joshua Fields Millburn, a perdu sa mère d’un cancers et a divorcé de son épouse. C’est à ce moment-là qu’il a commencé s’intéresser au minimalisme. Par la suite, Ryan Nicodemus, qui était déjà son ami, a remarqué qu’il était vraiment plus heureux qu’avant et lui a demandé son secret. Il lui a parlé de son nouveau mode de vie et très rapidement il s’est « converti » également.

avis docu minimalist

 

Les deux amis ont rédigé un livre sur le sujet. Le documentaire retrace d’ailleurs leur tournée à travers les États-Unis et en parallèle, ils interrogent des personnes sur le minimalisme : propriétaire de minimaison, grand reporter de guerre qui avait sombrer dans la drogue, famille minimaliste, spécialistes du domaine, etc.

J’aime vraiment bien ce documentaire (je l’ai déjà regardé plusieurs fois) et je ne peux que vous le recommander. D’ailleurs, je vous recommande également de regarder la vidéo TedX des deux protagonistes.

Ce qui m’a plu là dedans, c’est qu’on explique directement que le minimalisme ce n’est pas juste du désencombrement ou encore le fait de se priver de ce qu’on aime. C’est plus profond que ça, c’est une façon de vivre. C’est le fait de redevenir matérialiste dans le bon sens du terme. En effet, le terme matérialiste désigne des personnes qui accordent beaucoup d’importances aux éléments matériels de sa vie et souvent qui consomment énormément. Normalement un vrai matérialiste est une personne qui sait apprécier ses biens matériels et donc qui prendra le temps de les choisir pour les garder longtemps et en profiter pleinement. Vous pouvez même être minimaliste et posséder des collections pour peu que vous profitiez pleinement de vos collections. Le minimalisme ne touche d’ailleurs pas qu’au matériel, on l’applique aussi à nos relations et bien au-delà ; travail, suppression du stresse inutile qu’on se créée, etc.

Avant de conclure, un autre moment que j’ai apprécié est le passage où Joshua nous montre le contenu de son sac de voyage qui est aussi l’ensemble de ce qu’il possède. Il explique qu’il n’a pas énormément de vêtements, mais que tous ses vêtements sont ses vêtements préférés dans lesquels il se sent bien,

De mon côté, je suis encore très loin d’être proche d’être minimaliste. Cependant, j’ai commencé à désencombrer de plus en plus chez moi (ça fait beaucoup de bien à chaque fois) et je réfléchis plus avant d’acheter quelque chose : est-ce que j’ai vraiment besoin de cet objet/vêtement ? Est-ce que je vais vraiment prendre du plaisir à posséder cela, etc. ? Ce sont de tout petits pas, mais c’est un bon début et je pense m’intéresser davantage à ce mode de vie dans les prochains mois qui viennent.

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>