Prison Break : retour sur la course (OCR)

Bonjour,

Cela fait un moment qu’il n’y a eu de billets, mais, rassurez-vous, le rythme de publication devrait revenir à la normale très prochainement.

Aujourd’hui, je vous propose de revenir sur la course à laquelle, j’ai participé hier : Prison Break de 7,5km qui avait lieu au Mont-Radar en Beauce. Je vous préviens, l’article est long 😉

C’était une course particulière, car je la faisais avec des amis ainsi que ma petite sœur. C’était une première course à obstacles tant pour mon amie que pour ma sœur.

La course

Prison Break se déroule sur deux jours : un 5km le samedi et un 7,5km le dimanche. Notre choix s’est porté sur le 7,5km pour que le défi soit plus grand 😉

La particularité de Prison Break est qu’il y a une mise en situation : nous sommes des prisonniers et nous devons nous échapper. Nous commençons donc la course dans une prison (sous chapiteau) lorsque les grilles s’ouvrent. Il y a 5 stations de gardiens : passages où des gardiens de prison essaient de nous voler nos fanions (nous en avons trois au début). Le but est d’en garder au moins un à l’arrivée. Si ce n’est pas le cas vous, vous mériterez un petit saut dans un bac rempli de boue !

Bref, la course commence, mais, je ne suis pas vraiment concentrée, résultat, je traverse tranquillement les premiers obstacles (des ballots de foin) oubliant complètement la présence des gardiens ! Je perds donc mon premier fanion ainsi que le suivant quelques secondes après :-( Je rejoins ma sœur pour entamer la longue montée vers le radar. Nous décidons de marcher pour garder nos forces pour échapper aux gardiens.

Prison Break avis

 

Déjà deux fanions en moins, ça vient juste de commencer 😉 

La montée est très prononcée, heureusement, à part à quelques endroits, nous sommes à l’ombre (il faisait vraiment chaud), nous sommes partis à midi. Après quelques petits obstacles, nous rejoignons le sommet ainsi que le premier ravitaillement qui est plus que bienvenu.

Il est temps de rentrer dans le bunker et j’ai peur 😉 . Un bénévole nous explique qu’il faut choisir une corde et ne plus la lâcher sous peine de nous perdre, car il fait très noir. Je lui demande si des gens peuvent surgir pour nous faire peur, mais il m’assure que non. Nous rendrons donc dans le bunker et il fait vraiment noir, on entend les autres participants crier… pas très rassurant. Très vite, nous sommes dans le noir et il n’y a plus de bruit. Nous arrivons en bas, une musique forte démarre et nous constatons que nous corde est coupée. Nous attendons d’autres coureurs pour voir ce qu’on fait finalement, on trouve une autre corde et on décide de la suivre pour sortir du bunker. Ouf !

Après un obstacle où il faut ramper dans un tuyau, nous repartons dans les bois en descente cette fois, ça fait du bien, on court un peu jusqu’‘à un obstacle vraiment cool : il faut traverser par dessus 3 carcasses de voiture ! Ce n’est pas tous les jours que nous pouvons sauter sur le capot et le toit d’une voiture, nous nous en donnons à cœur joie 😉

course prison break 7,5

Ensuite, il faut remonter tout ce que nous avons descendu. Une fois de retour près du premier ravitaillement, l’épreuve des cordes à monter. J’échoue lamentablement, mais ma petite sœur y arrive.

Nous continuons il faut redescendre, nous courons donc une bonne partie de la descente jusqu’à l’épreuve des seaux : il faut porter des seaux d’eau vraiment lourds, on continue la descente jusqu’à ma bête noire : une sorte de bâtiment qu’il faut escalader sur le côté… ensuite il faut sauter dans l’eau ! Ça me prendra plus de 10 minutes et l’aide de ma sœur pour finalement me décider à sauter dans l’eau (oui, j’ai le vertige 😉 ) .

prison break Québec

 

Oui, j’ai un peu peur 😉 

Les obstacles où il faut ramper dans la boue ou dans l’eau s’enchainent. Je jette un œil à ma montre 5,70 km de parcourus, on devrait arriver bientôt arriver sauve que j’étais loin de me douter que la descente qui nous attendait était essentiellement composée de bouette collante et épaisse. Nous entamons lentement la descente et continuons tout aussi doucement, nous servant même de la boue comme toboggan à l’occasion.

prison break ocr

Une fois en bas, il est temps de tirer un pneu avant d’arriver aux Monkey Bar. N’ayant aucune force dans les bras, je lâche à la 2e barre et tombe dans l’eau boueuse.

Ensuite quelques palissades s’enchainent et il faut se jeter à l’eau dans un petit lac. L’épreuve du lac : passer sous des tonneaux. Très agréable et rafraichissante épreuve 😉

Ensuite encore un obstacle avec un ballon ensuite une base de gardiens et nous rejoignons bientôt le Half Pipe. Entre temps, j’avais perdu mon dernier fanion, mais un peu avant l’arrivée, mes amis nous réapprovisionnent en fanions.

prison break mont radar

Je tente de monter le Half pipe une fois par devant sans succès, je prends donc l’escalier pour rejoindre ma sœur pour la descente. Quelques gardiens nous séparent de l’arrivée et on fonce dans le tas. Ouf, il nous reste de fanions, le bac de boue est évité 😉

OCR prison break

Bref, une super course à obstacles où les obstacles sont très variés et la course très complète. Une de mes courses à obstacles préférées jusqu’à maintenant ! 😉

Au final, nous avons mis plus de 2h48 pour terminer la course (en comparaison les élites, terminent le parcours en 50 minutes), mais nous avons eu beaucoup de plaisir 😉

D’ailleurs mon amie et ma soeur ont adoré et veulent en faire d’autres.

Ambiance

Bien que nous ayons participé à la 2e journée où il y avait moins de monde, l’ambiance était au rendez-vous. De plus le site du Mont Radar est tout simplement parfait pour ce type d’épreuve. Les animateurs, les bénévoles ainsi que tous les obstacles participent grandement à cette superbe ambiance.

Arrivée prison break

Autre

Vivement l’année prochaine !

Si les courses à obstacles vous intéresse, je vous recommande l’excellent site : 3 Secondes consacré à ce sport. 

Related posts:

2 thoughts on “Prison Break : retour sur la course (OCR)

  1. Wow ça avait l’air génial! Quand mon genou sera retapé et que je serais capable de courir (j’espère un jouuuuur….) j’aimerais faire une course à obstacles (en Belgique en ce moment on a beaucoup de Spartan Race/ Spartacus Race mais ça a l’air moins fun que celle-ci)!

  2. Oui c’était vraiment le fun. J’ai vu qu’il y avait pas mal de courses du style en Belgique (on regarde parce que ma soeur y a vraiment pris goût et elle voudrait en faire en Belgique). J’en ai déjà fait quelques une mais celle-ci a vraiment qqch de particulier. Je te souhaite que ton genou se retape vite pour que tu puisses en faire et me dire ce que tu en penses 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>