Course – Défi des Roses (5 km)

J’ai participé à ma première course « classique » de 5km, c’est à dire sans couleur et sans obstacle.

Elle se déroulait au Domaine Maizeret où je suis déjà allée m’entrainer (un très beau spot à Québec pour s’entrainer).

Les inscriptions servaient à financer des équipes participantes au Rallye Trophée Roses des sables et un 1 CAD allait au Club des petits déjeuners.

J’ai choisi cette course, car je voulais faire un 5km en juin, de préférence pas trop loin.

Le parcours était composé de deux boucles, mais le trajet faisait 3,90 km et non 5 km (un peu décevant).

Cette semaine, je n’ai fait qu’une sortie de course. D’une part parce que je voulais me ménager avant la course, mais également parce que j’avais fort mal à la plante du pied droit donc je ne voulais pas envenimer les choses.

course défi des roses Québec

Le soir avant j’avais un souper et je suis allée dormir fort tard, mais, à part ça, je me sentais en pleine forme.

Je me suis donc rendue au domaine avec une amie qui prenait le départ avec moi et mon chum qui était venu m’encourager.

Après avoir récupéré nos dossards, une séance d’échauffement assez intense de 15 minutes nous attendait. Une très bonne idée, même si après avoir gigoté dans tous les sens, je me sentais un peu fatiguée avant même de courir.

défi des roses

Le départ est lancé et je suis mon amie sur plusieurs centaines de mètres (elle a vraiment un meilleur niveau que moi en course à pied).  Au début tout se passe très bien, la course se déroule à l’ombre dans les bois, mais une fois que nous sommes exposés au soleil, je commence à éprouver des difficultés. D’ailleurs, une toute petite montée m’achève et je marche quelques mètres.

Heureusement, nous retournons rapidement dans le bois où la course redevient agréable, mais j’ai renoncé à faire un bon temps. Cependant, je continue ma course jusqu’au ravitaillement où le verre d’eau est plus que bienvenu. J’entame la seconde boucle. La seconde boucle ressemble beaucoup à la première  : tout se passe bien dans les passages par le bois, mais dès que je suis au soleil, j’ai l’impression de ne pas avancer du tout et c’est une vraie lutte contre moi-même jusqu’à l’arrivée.

Mais j’y arrive finalement. Je me jette dans l’herbe pour me reposer un peu.

Au final, je suis un peu déçue, car j’ai couru moins vite que lors de mes sorties, mais la course était vraiment agréable, le beau temps était un rendez-vous.

DSC_0555

Par ailleurs, je sais maintenant qu’il faut vraiment que je maintienne mes trois sorties par semaine pour progresser et trouver des moyens de rendre la course par fortes chaleurs plus supportable (ou choisir de de courir à l’ombre).

Dans un peu moins d’un mois, je ferai une course de 10km, il va vraiment falloir m’entrainer fort et régulièrement ! 😉

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>