Je teste le cahier running des paresseuses

running paresseuse

running paresseuse

Durant les fêtes de fin d’années, j’ai acheté le cahier running des paresseuses. Celui-ci propose de courir 1h sans s’arrêter en l’espace de 4 semaines et s’adresse aux débutants (le branding s’adresse clairement aux femmes mais le livre fonctionne très bien pour les hommes aussi, il faut juste assumer de se promener avec le cahier 😉 ).

Pourquoi ai-je choisi ce cahier alors que je sais déjà courir une heure sans m’arrêter ?

En fait, j’avais envie de reprendre un entraînement en douceur avant d’entrer dans la phase de préparation de mon marathon. De plus, j’ai commencé à m’entraîner en mai dernier, mais, je me rends compte que je n’avais pas suivi de “vrai” entraînement lorsque j’ai commencé donc un petit retour aux bases ne fera pas de mal 😉 Alors mon chum a beau dire que je régresse pour n’ennuyer, j’aime bien ce petit entraînement pour débutante.

Le cahier running des paresseuses Durant les fêtes de fin d’années, j’ai acheté le cahier running des paresseuses. Celui-ci propose de courir 1h sans s’arrêter en l’espace de 4 semaines et s’adresse aux débutants (le branding s’adresse clairement aux femmes mais le livre fonctionne très bien pour les hommes aussi, il faut juste assumer de se promener avec le cahier ;-) ). Pourquoi ai-je choisi ce cahier alors que je sais déjà courir une heure sans m’arrêter ? En fait, j’avais envie de reprendre un entraînement en douceur avant d’entrer dans la phase de préparation de mon marathon. De plus, j’ai commencé à m'entraîner en mai dernier, mais, je me rends compte que je n’avais pas suivi de “vrai” entraînement lorsque j’ai commencé donc un petit retour aux bases ne fera pas de mal ;-) Alors mon chum a beau dire que je régresse pour n’ennuyer, j’aime bien ce petit entraînement pour débutante. Je n’ai pas encore terminé l'entraînement (je ferai un billet quand ce sera fait) mais pour le moment ça se passe bien. Le livre s’adresse à des débutantes, on commence par des alternances marche/course vraiment très douces. Cepedant, si l’on suit scrupuleusement le plan d'entraînement, il faut courir pratiquement tous les jours au début ce que je trouve un peu étrange car je pense que quelqu’un qui veut se mettre à courir pour la première fois peut être vite dégoûter même si l'entraînement n’est pas difficile en tant que tel. Pour le moment, J’aime : Les dessins bien entendu Les bons conseils Le fait de pouvoir noter ses séances Les idées d’exercices avant ou après J’aime moins : La fréquence des premiers entraînements À dans quelques semaines pour un résumé de l'entraînement complet

 

Je n’ai pas encore terminé l’entraînement (je ferai un billet quand ce sera fait) mais pour le moment ça se passe bien. Le livre s’adresse à des débutantes, on commence par des alternances marche/course vraiment très douces. Cepedant, si l’on suit scrupuleusement le plan d’entraînement, il faut courir pratiquement tous les jours au début ce que je trouve un peu étrange car je pense que quelqu’un qui veut se mettre à courir pour la première fois peut être vite dégoûter même si l’entraînement n’est pas difficile en tant que tel.

 

Pour le moment,

 

J’aime :

 

– Les dessins bien entendu

– Les bons conseils

– Le fait de pouvoir noter mes séances

– Les idées d’exercices avant ou après

 

J’aime moins :

 

– La fréquence des premiers entraînements un peu trop intense   

 

À dans quelques semaines pour un résumé de l’entraînement complet

Lark : votre coach personnel sur votre téléphone (avis)

CUPCAKE (5)

CUPCAKE (5)

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une application qu’une amie m’a faite découvrir récemment : Lark.

Mais de quoi s’agit-il exactement ? Lark est une petite application qui vous fait la causette durant la journée pour savoir ce que vous avez mangé, si vous avez dormi assez et si vous faites du sport etc.

IMG_2215

Ce n’est, bien entendu, pas la seule application de ce type, mais, elle se différencie par le fait que l’échange se déroule sous une forme de discussion. L’application vous pose des questions, vous répondez et elle vous répond à nouveau.  En effet Lark nous demande ce que nous avons  mangé et analyse nos réponses. Exemple : si nous mangeons des légumes, Lark nous dira que c’est bien et de continuer sur notre lancée. En revanche, si vous manger de la viande rouge ou du sucre, il ne manquera pas de vous faire une petite remarque gentille sur le fait que vous consommez des aliments qui ne sont pas très sains.

Avis application Lark

À noter que vous pouvez choisir comme objectif de perdre du poids, mais, vous n’êtes pas obligé, vous pouvez simplement utiliser l’application pour vivre plus sainement.

Pour ce qui est de votre sommeil, l’application va chercher l’information directement sur votre iphone lorsque vous arrêtez d’utiliser votre iphone et lorsque vous recommencez à l’utiliser le matin ou lorsque vous avez programmé un réveil.

Pour l’activité physique, il récupère les données dans l’application santé de votre iphone (qui elle-même les récupère des autres applications qui vous utilisez habituellement). Vous pouvez également ajouter manuellement certaines activités si l’application ne les a pas détecté. Autrement dit vous pouvez suivre vos sorties de course à même l’application.

Bon évidemment le terme coach personnel est un peu exagéré mais c’est tout de même très amusant et ça permet de garder une vision d’ensemble de son alimentation, sommeil et l’exercice que l’on fait. En plus de l’aspect suivi, l’application donne aussi de bons conseils généraux (ex : comment relaxer, adopter une attitude positive etc.) . Même si cela reste une application assez générale, je pense que ça ne fait de tort de garder un oeil attentif à son mode de vie quotidien.

Lark offre également des fonctionnalités spécifiques à l’Apple Watch mais comme je n’en ai pas (j’avoue, il m’arrive d’y penser parfois ^^), je n’ai pas pu les tester

L’application est disponible sur iphone et android en anglais.  

Si jamais vous avez d’autres applications de ce style à me faire découvrir, n’hésitez surtout pas, j’adore ça 😉

Visitez le site de Lark 

 

Test des Under Armour Speedform Apollo

test et avis Under Armour Speedform Apollo

Ceux qui me suivent sur Instagram savent que j’ai acheté de nouvelles chaussures de course : les Speedform Apollo.

test Under Armour Speedform Apollo

Voici donc un petit test maison (en direct d’Ottawa) des bêtes. J’avais déjà des chaussures de running Under Armour, mais, à l’époque, de l’achat, je ne courrais pas vraiment et j’avais choisi des runnings adaptées à différents sports.

Alors, pourquoi avoir choisi ce modèle ? Au départ, j’ai choisi la marque Under Armour, car je l’apprécie beaucoup. C’est une marque que j’ai découverte à mon arrivée au Canada, car elle est moins populaire et répandue en Europe (ça a peut-être changé depuis) et j’ai déjà acheté plusieurs vêtements de sport de cette marque (leurs brassières sont vraiment top !) ainsi que mes fameuses chaussures d’entrainement. En général, j’ai beaucoup le look de la marque.

test et avis Under Armour Speedform Apollo

Je voulais des chaussures vraiment légères et un look qui flashe et les Under Armour Speedform Apollo répondaient donc parfaitement à tous mes critères. J’ai choisi, évidemment, les roses 😉

La première chose qui m’a marqué et la légèreté des chaussures, elles ne pèsent vraiment rien (180 gr) ! Bien que je n’aie pas essayé des centaines de chaussures, ce sont, sans conteste, les plus légères que j’ai eues aux pieds.

Une fois qu’on met ses pieds dedans, houaw, on a l’impression d’être dans pantoufles tout en sentant un bon soutien. Il y a une forte différence avec mes autres running, je ne sais pas la décrire exactement, mais elles semblent être plus adaptées à mon type de pied et de façon de courir.

Under Armour Speedform Apollo

Première sortie

Après plusieurs tentatives avortées à cause du temps, j’ai enfin pu essayer mes nouvelles chaussures de course ! J’ai vraiment adoré l’expérience, le confort est exceptionnel. Je ne regrette pas du tout mon choix et je pense bien faire mon semi-marathon d’octobre avec elles aux pieds.

Aucune ampoule et aucun inconfort à signaler. Bref, je suis ravie 😉

 

Et vous quelles sont vos chaussures préférées ? 😉 

Test de la Montre M400 de Polar

Polar M400 test et avis

En février, j’ai reçu un très beau cadeau de Saint-Valentin : la montre M400 et sa ceinture capteur. Depuis, elle m’accompagne dans toutes mes activités sportives ou presque.
Je m’en sers essentiellement pour la course à pied. Pour l’instant, je n’utilise toutes ses possibilités à fond, mais, j’en découvre de nouvelles presque à chaque utilisation.

La prise en main est très facile, il n’y a que 5 boutons : lumière, retour, haut, bas et démarrer.

Polar M400 test et avis

Sur Instagram, j’ai remarqué que la montre est plus utilisée pour des entrainements de type cardio en salle, crossfit que pour la course à pied, mais, personnellement, elle répond à tous mes besoins et j’en suis pleinement satisfaite.
D’ailleurs, vous pouvez ajouter un nombre incalculable de sports à votre mon montre : course à pied, course sur route, randonnée, cricket (oui, oui, vous lisez bien 😉 ), yoga, natation, trail et bien plus encore. Tous ces profils ont des réglages par défaut que vous pouvez modifier à votre guise. J’espère qu’une prochaine mise à jour nous amènera un profil course à obstacles 😉

C’est une très bonne montre et son GPS est très précis, ce qui vous permet de suivre votre évolution sur différents parcours. À noter cependant, qu’il vaut mieux activer votre GPS d’avance pour qu’il capte du signal car cela peut-prendre beaucoup de temps à s’enclencher. Ainsi, lors de la Color Me Rad, le GPS s’est enclenché bien après le départ, je n’ai donc pas pu avoir le parcours complet.

Vous pouvez également porter la montre pour suivre vos activités de la journée : nombre de pas, temps en activité, temps passif etc. Si vous la portez la nuit, elle évaluera la qualité de votre sommeil.
Personnellement, j’ai une vraie passion pour les montres « classiques » donc je ne pourrais pas porter ce genre de montre au poignet à longueur de journée, même si ces fonctionnalités sont très intéressantes.

La plateforme utilisée pour traiter vos statistiques est Polar Flow  (vous pouvez d’ailleurs m’ajouter). Elle est très complète et vous permettra de vous rendre compte de vos progrès très facilement. Seul petit bémol : le partage sur les réseaux sociaux est impossible :-( Il faut exporter vos données vers une application tierce comme Strava (d’ailleurs, je constate que l’exportation des calories ne fonctionne jamais correctement). D’après moi,  Polar va sûrement intégrer cette possibilité dans une prochaine mise à jour car, soyons honnête, c’est le fun de partager ses statistiques sur les réseaux sociaux 😉

Vous pouvez synchroniser votre montre avec un câble USB à votre MAC ou PC mais il existe également une application Polar Flow à laquelle vous pouvez connecter la montre via Bluetooth et synchroniser vos données.

En juin, je compte réintroduire la natation à mon entrainement, ce sera donc pour moi l’occasion de tester le profil natation puisque la la M400 est étanche à 30 m. Évidemment, les statistiques seront un peu moins précises que pour la course à pied puisque je ne pourrais pas utiliser la ceinture capteur.

Pour terminer, une remarque qui tient plus du détail qu’autre chose : j’ai reçu le modèle blanc, si vous hésitez entre les deux couleurs en vous disant que le blanc et plus salissant, il n’en est rien ! J’ai utilisé ma mon montre lors de la Color Me Rad, elle était de toutes les couleurs en rentrant, mais, est redevenue complètement blanche juste en la nettoyant avec un peu d’eau !

Vous pourrez vous la procurez pour environ 250 CAD en blanc ou en noir dans les magasins de sports en ou en ligne.

C’est un premier billet au sujet de la Polar M400, je suis sûre que j’en ferai un autre d’ici quelques mois lorsque que j’aurai apprivoisé totalement la bête et qu’elle n’aura plus de secret pour moi.