Un tout nouveau blogue ou presque ;-)

Bonne 2017

Bonne 2017

Cela fait bien longtemps que je n’ai plus rien publié ici. Il faut dire que les derniers mois et semaines ont été bien occupés, mais ce n’est pas la seule raison. Cela fait un moment que je me demande quel serait l’avenir de ce blogue. Bonne nouvelle, je sais enfin ce qu’il en est 😉 .

J’ai pris beaucoup de plaisir à parler de course à pied et je vais continuer à le faire en 2017. Après une pause un peu plus longue que prévu, je reprends peu à peu l’entrainement donc les billets sur cette thématique ne devraient pas manquer l’an prochain.

Cependant, cela fait un moment que je souhaite élargir la thématique du blogue sans vraiment le faire. En 2017, ce sera chose faite, le blogue va prendre un tournant un peu plus « lifestyle » sans que je ne définisse exactement ce qui sera englobé par cette appellation. En gros, si j’ai envie d’écrire sur un thème qui me touche, je le ferai. Attendez-vous à retrouver des billets sur le développement personnel, des recettes que je teste (l’une de mes bonnes résolutions de 2017 consiste justement à m’améliorer dans ce domaine), mais il est également possible que j’écrive au sujet d’un livre qui m’a plu, d’une série ou même d’un jeu vidéo. À la base, j’ai fortement attendu avant de publier un nouveau billet, car je pensais peut-être modifier complètement le design du blogue, mais finalement je n’ai rien fait après plusieurs semaines. C’est pourquoi j’ai décidé de faire l’inverse, continuer les publications et amener des petites modifications visuelles au fur et à mesure.

Afin de bien démarrer de 2017, je vais d’ailleurs démarrer par un défi un peu particulier que je vais vous partager dès le 1e janvier. Il s’agit du défi « Détox de portable ». Je publierai le défi le premier janvier au complet et il y aura un rappel chaque jour.

En attendant, je vous souhaite de passer une année 2017 formidable, n’oubliez pas que vous aurez 365 nouvelles opportunités à saisir !  On se retrouve le 1e janvier

Marathon Rock ‘n’ Roll de Montréal (DNF) :-(

RnR_MTL_FullColor

Cela faisait longtemps que j’avais plus écrit sur le blogue, l’été étant passé à une vitesse assez impressionnante. D’ailleurs, la météo extraordinaire dont nous avons bénéficié et les activités qui en découlent ont contribué au fait que j’avais moins le goût d’écrire.

Petit à petit l’envie revient il est donc temps de vous raconter mon coup manqué au marathon Rock N Roll de Montréal.

Je suis partie le samedi en direction de Montréal avec Nico, il ne prenait pas part à la course, mais venait m’encourager. Nous avons passé notre samedi à magasiner, le soir, nous avons mangé des pâtes et sommes allés dormir assez tôt. J’étais un peu stressée, mais rien qui ne m’a empêchée de passer une bonne nuit.

Tout avait pourtant bien commencé, après une attente plutôt longue sur le pont Jacques-Cartier (j’étais dans le dernier corral donc nous partions plus tard).  Au moment du départ, c’est l’euphorie, tout se passe bien. Les premiers 5 km se passent à merveille, le parcours est beau, les groupes de musique devant lesquels nous passons sont vraiment motivants. Nicolas m’attend à quelques endroits du parcours, à chaque fois que je le vois, ça me motive. Tout se passe bien jusqu’au 10e km, le rythme est bon et le moral aussi. Les kilomètres suivants se passent bien aussi. Mais aux alentours du 13e km, je commence à ressentir une forte douleur au pied droit. La douleur persiste, le moral descend en flèche L . Aux alentours du 15e km, j’hésite même à me rejoindre un secouriste posté sur le parcours pour arrêter là. Finalement, je décide de terminer le demi-marathon en courant tant bien que mal. Le parcours est vraiment agréable, j’essaie de trottiner, mais je marche de temps en temps à cause de la douleur au pied.

Finalement, j’arrive enfin à la fin du demi-marathon en clopinant. Il faut encore retourner à l’hôtel à pied. Une fois dans la voiture, j’enlève mes chaussures et chaussettes. Je m’aperçois que j’ai une énorme cloche au pied droit, mais la douleur que j’ai au pied faisait en sorte que je ne le sentais pas du tout. Concernant mon pied, le soir, ça allait déjà mieux. Le lendemain, il a doublé de volume et j’ai mis de la glace dessus, il est rapidement revenu à la normale. J’ai également fait une marche de 10 km et tout semble être correct. Après la course, j’ai fait une pause d’une semaine sans sport et maintenant je reprends petit à petit et profite de la belle météo avant de retourner sur le tapis de course.

Bref, je n’ai pas terminé le marathon. Ce ne sera pas pour cette année, mais je n’oublie pas l’idée pour autant même si sur le coup. Je lorgne déjà sur un autre marathon en 2017 😉 .

Concernant le blogue, je vais me remettre à écrire plus souvent et je pense également élargir les thématiques abordées 😉

 

 

Le masseur du coureur (savon fait main)

Le masseur du coureur

Cela fait longtemps que je n’ai plus écrit car je suis récemment partie en vacances dans le Sud-Ouest des États-Unis (j’en parlerai bientôt sur le blogue car nous avons fait quelques randonnées qui selon moi, rentrent tout à fait dans le cadre d’un entrainement  d’un marathon, vous pourrez aussi retrouver quelques billets sur Trip Usa Canada).

13718089_10154387414548385_562240106_o

 

Pour revenir sur l’entrainement, je l’ai bien repris, je cours deux fois par semaine pour aller au travail (10km) + une sortie longue le weekend.

Mais revenons au sujet du billet, durant, mon voyage, j’ai décidé de faire des savons. J’ai fait quelques essaies pour le moment et je pense les commercialiser d’ici septembre. Mais quel lien avec la course à pied ? Alors en dehors de me faire un peu de publicité, j’en parle ici car, j’ai fait une série spéciale pour coureurs/marcheurs que j’ai appelé le « Masseur du coureur ». Il s’agit d’un savon à la lime avec des graines de Chia (qui procure un effet gommage très agréable) avec des bosses de massages. J’ai également ajouté de la poudre de Macha pour colorer le savon (qui est devenu brun au lieu de vert, mais, finalement, j’aime bien cette couleur). Évidemment, ce qui distingue ces savons est le fait qu’il possède des bosses de massages. C’est vraiment l’idéal pour une douche relaxante après une sortie de course ou une randonnée, le savon procure un petit massage qui fait du bien au corps et surtout aux pieds 😉

Reprendre la course après un mal de dos

Pourquoi (7)

Pourquoi (7)

Le 10 avril dernier, je devais faire les 8 km de la course le Tour de l’Horloge mais le sort (qui s’est matérialisé en mon dos). Pour l’occasion, je suis allée en weekend avec une amie.

La veille de la course, nous avons fait un peu les boutiques mais rien d’extraordinaire et le soir après avoir mangé notre traditionnel plat de pâtes d’avant course, nous nous sommes couchées tôt, histoire de mettre toutes les chances de notre côté.

Le jour J, je me lève normalement et vais chercher des affaires dans mon sac, je me relève… et là c’est le drame ! Une horrible sensation de recevoir un coup de poignard dans le bas du tôt. Je m’effondre et me rattrape tant bien que mal sur le lit. Il reste environ 1h30 avant le départ. Après avoir un peu hésité, il est évident que je ne peux pas prendre le départ :-(

Très honnêtement, je ne l’ai pas vu venir et c’est la première fois que cela m’est arrivé. La seule chose qui aurait pu me mettre la puce à l’oreille est le fait que lors de mon dernier massage (la semaine avant la course), le masseur m’avait avisée que j’étais vraiment très tendue et que certains de mes muscles étaient très sensibles. J’étais aussi dans une période où je me sentais plus fatiguée que d’habitude.

 

Reprendre la course

En plus de ne pas participer à la course, cette blessure était bien sûr très embêtante pour mon entrainement qui se retrouvait compromis en tout cas pour un moment du moins. Le jour même de ma blessure, je suis allée passer la journée entière dans un SPA de Montréal : le Bota Bota (que je vous recommande vraiment si vous passez par là). Je pense que ça a fait beaucoup de bien.

Le soir même, je me suis rendue à la pharmacie où on l’on m’a donné un décontractant musculaire qui diminue la douleur ainsi qu’une ceinture chauffante.

J’ai pris les médicaments pendant 6 jours environ, après 3 jours, je recommençais à marcher sans sentir de douleur juste une petite gêne. J’ai donc décidé d’aller faire un peu de natation. Pas beaucoup juste 25 minutes, tout allait bien, j’ai donc refait un peu de natation quelques jours après. Ensuite, j’ai fait un peu de vélo étonnement, j’ai ressenti une petite gêne après la séance mais ça n’a pas duré.

Ensuite, j’ai fait une randonnée de 9km et tout c’est bien passé. J’ai donc couru 5 km sur tapis et plus récemment 7km.

Ah oui tout les matins, je commençais par la pose de l’enfant pour étirer mon dos.

Je pense que mon dos se porte bien mieux mais il est surement sensibilisé pour un bon moment. Je suis allée à un salon pour mon travail durant la semaine. Nous y avions un kiosque et à la fin de la journée, j’avais vraiment mal au dos. Je vais donc devoir être très prudente lors de mes prochains entrainements.

 

À noter qu’il ne s’agit pas du tout d’un article médicale juste ma propre expérience.

Interview de Marine alias Niilah

Pourquoi (6)

Pourquoi (6)Bonjour à tous,

il y a quelques semaines, j’ai interviewé Double Plume. Aujourd’hui, je vous présente l’interview de Marine du blogue Niilah.

Je vais me retenir de vous la présenter pour la laisser le faire elle-même, mais avant voici quelques endroits où vous pourrez la suivre :

Son blogue
Son compte Instagram
Sa page Facebook

Salut Marine, peux-tu te présenter en quelques lignes ?
Hello ! Je m’appelle donc Marine (pas de surprise jusque là), j’ai 27 ans et j’habite en Belgique dans ce qu’on appelle « le grand » Charleroi. Je travaille depuis 2010 chez Decathlon avec un an d’interruption lors de la réalisation de mon Programme Vacance-Travail (PVT) à Montréal au Canada de 2011 à 2012. J’ai pratiqué du hockey sur glace pendant à peu près 15 ans puis je n’ai plus fait grand-chose !

Depuis un peu plus de 2 ans je suis maintenant en couple avec Julien et en dehors du sport j’aime beaucoup lire, regarder un tas de séries, blogguer et découvrir d’autres blogs !

Depuis combien de temps fais-tu de la course à pied ?

Depuis très récemment ! J’ai « repris » (ou réellement commencer à courir sérieusement) en septembre 2015 ! J’ai subi une opération du genou (rupture des ligaments croisés et ménisque abimé) en février 2015 et durant mes longues séances de kiné je n’avais qu’une ambition : recommencer à courir. J’avais auparavant participé à la running academy (Programmes pour apprendre à courir de 0 à 5km ou s’améliorer de 5 à 10km, organisés par Decathlon) et j’y avais pris goût ! Par la suite avec mon genou je ne savais plus courir (faiblesse, se bloquait, etc) et il m’a fallu 2 ans pour y remédier.

Donc, une fois que j’ai senti que je pouvais (re)commencer à courir, j’ai décidé de télécharger une application « 5k to coach » pour apprendre tout en douceur et surtout à mon rythme (il fallait le faire 3x semaine, je le faisais 1x semaine pour commencer) étant donné que je devais aussi ménager et tester mon genou !
Qu’est-ce qui t’a poussé à commencer ?

Les kilos en trop, retrouver ces sensations que j’avais connues lors de la running academy. Se sentir libre, bien, instoppable (même si après quelques kilomètres j’étais rouge comme une pivoine haha), me remettre en forme, affiner mes jambes, mais aussi de pouvoir courir avec Julien ! Même s’il court plus vite que moi c’est agréable de s’entrainer ensemble de temps en temps !

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis tu fais de la course à pied ?

J’ai perdu quelques kilos (sport + suivi d’un nutritionniste en parallèle), je me sens bien quand je cours (même si les 10 premières minutes sont difficiles depuis quelque temps, car je fais de l’asthme à l’effort), je suis moins fainéante et j’ai réussi à retrouver les sensations que je cherchais ! J’ai bien remusclé mon quadriceps et mon genou est plus fort malgré les quelques petites faiblesses restantes, mais j’y travaille !

Quels sont tes objectifs au niveau de la course à pied ?

Pour l’instant je ne cours pas très vite et pas très loin. Je cours 5-6km (je n’ai pas encore testé plus) et je tourne en moyenne à du 7-8km/heure. Avec mon genou je veux vraiment y aller lentement et ne pas le traumatiser de trop ! Donc pour l’instant avant d’augmenter ma distance de course, je souhaite améliorer mon temps ! En entrainement je cours 5km en 40 minutes (en moyenne) et en course je tourne en 34-35 minutes ! Je n’ai malheureusement pas encore énormément de courses de références, mais j’y travaille et c’est mon second objectif : apprendre à gérer mon stress en début de course !

Pratiques-tu d’autres sports (je sais que oui, la question est pour la forme^^) ? Si oui est-ce en complément à la course à pied ou juste parce que tu aimes bien ?

Je nage et je fais du vélo ! Etant la copine d’un triathlète j’ai accompagné Julien sur beaucoup de courses et à force de reprendre la natation, puis la course à pied et de faire beaucoup de vélo à la salle de sport (pour mon genou toujours) sans compter de voir tout ces triathlètes en action et leur visage à l’arrivée, je me suis dit, pourquoi pas essayer ?

Je me lance dans cette grande aventure parce que ça me tente fortement de me dépasser et de sortir de ma zone de confort (27 ans, première fois de ma vie que je vais faire du vélo de route…). J’ai encore beaucoup à apprendre et je ne compte pas faire de chrono sur les triathlons que je me suis calée mais c’est aussi très plaisant de changer de sport dans ses entrainements (cross-training). C’est moins « monotone » et ça permet de s’améliorer ou de récupérer sur d’autres disciplines!

img_9308 (1)

Tu sembles avoir un entrainement assez intensif. Quels sont tes conseils pour garder la motivation et aménager son agenda malgré le travail et la vie sociale ?

Je pense qu’il n’y a pas vraiment de guideline là-dessus parce que chaque train de vie est propre à chacun. Je tourne entre 6 et 9 heures d’entrainement semaine, mais je n’ai pas commencé directement avec autant. J’ai repris en douceur avec un objectif de 3 heures semaines puis au fur et à mesure de ma motivation, de mes envies j’ai augmenté sans vraiment m’en rendre compte !

Je n’ai pas encore d’enfant et une chose qui m’arrange beaucoup : je n’ai pas des horaires de bureau ! Le 8 à 5 très peu pour moi ! Je travaille souvent en après midi, de manière générale on va dire 13h-20h ou si je travaille du matin je termine à 15h30. Je me lève assez tôt (comparé à avant), 5h45, pour aller nager et en fonction de mes horaires je vais nager ou je fais du home trainer !

Si je peux donner des conseils c’est d’écouter son corps et se caler un agenda entrainements. Le fait d’avoir ses séances planifiées on se dit déjà qu’on a pas d’excuse du style « j’ai pas le temps » et que ça nous fera du bien ! Comme on dit : il n’y aucun entrainement que l’on regrette ! Parfois il faut se faire violence, se forcer un peu, mais une fois que c’est fait on ne regrette rien !

Et il faut aussi écouter son corps et apprendre à se reposer ! Si on sent que l’on est malade, faible, pas en forme du tout, alors reposez-vous ! Ce sera pour mieux s’entrainer la prochaine fois et être en forme surtout !

Enfin et surtout : il faut aimer ce que l’on fait ! Si on se force pour faire plaisir à quelqu’un, impressionner quelqu’un, bref pour de mauvaises raisons, l’assiduité et la motivation seront dures à trouver !

As-tu une anecdote concernant une course à laquelle tu as participé ?

Comme je n’ai pas encore beaucoup d’expérience de ce côté-là, je n’ai participé qu’à deux courses depuis la reprise de la cap ! La Hype Pop Run organisée près du boulot et dont l’inscription était offerte par le boulot du coup c’était une chouette course pour la reprise avec tous mes collègues ! J’ai aussi participé à un Run and Bike avec Julien ! Assez technique, boueux et pluvieux, mais on a passé un bon moment !

Je n’ai donc pas vraiment d’anecdotes, pour l’instant !

As-tu des rituels d’avant course ?

Je ne suis pas encore à ce stade. Tout ce que je sais pour l’instant, c’est que j’aime bien arriver en avance pour m’éviter un stress, mais qu’au final j’ai quand même mal au bide quand je commence à courir !

Quelle est ta prochaine course à laquelle tu vas participer ?

En course à pied, ce sera le 17 avril au jogging de Lonzée (jogging des sorcières) sur un 5km et je réalise mon premier triathlon le 15 mai à l’Ironmanneke ! C’est un triathlon organisé par l’OTAN et c’est une distance S (sprint) donc 500m en natation, 18km en vélo et 6km en course à pied ! J’appréhende énormément, mais il faut bien que je me lance !

Merci pour cet échange et bon courage pour ta course en septembre ! :)
Et voilà, un tout grand merci de t’être prêtée à l’exercice et bonne continuation 😉